AIR FRANCE (CDG/FDF)

En 2021, voyager tient un peu du miracle. Heureusement les Antilles Françaises restent accessibles. Direction donc Fort de France en Martinique.

En choisissant mon vol, je fais attention à bien vérifier les versions avec les nouvelles cabines chez Air France. Eh oui, j’avais fait cela pour mes vols précédents mais au dernier moment Air France a changé l’appareil pour des anciennes cabines.

Je tente à nouveau la Business. Et miracle, pas de changements en vue. Je pars bien avec la nouvelle cabine et le siège 3A.

Un passage par le salon que je ne connaissais pas. Lors de mon voyage au Panama en 2020, c’était un autre salon à Roissy Charles de Gaulle.

Les compagnies Skyteam

Le vol est à 14h, du coup je ferai un peu léger. Du poisson et une purée de potiron. Délicieux. Jus détox.

Et bien sûr du champagne pour fêter cela.

L’avion est là. Mais patatra. Il est arrivé en stationnement pas préparé. De fait il aura du retard.

Pour se faire pardonner Air France propose 5€ de dédommagement.

Il est temps d’embarquer.

Je (re)découvre cette nouvelle cabine tant espérée. Cette fois-ci je vais vivre l’expérience. La configuration est 1-2-1. Accès au couloir pour tous.

Et voilà mon siège pour les prochaines 8 heures

Le fameux 3A. Pourquoi le 3A? Parce que vers les Antilles, la meilleure place pour admirer le paysage est à gauche de l’appareil lors de l’arrivée. En effet tous les avions venant d’Europe font cette manœuvre (virage a gauche) pour se placer dans l’axe final.

Mais pas que. Dans la configuration de la cabine, les sièges 2 et 4 n’ont pas accès au hublot. Donc si on aime la vue, à éviter.

Bien entendu il s’agit d’un Boeing 777-300ER.

Il est temps de découvrir le siège. Siège avec tissu gris, la virgule rouge. J’aime bien.

Je n’ai pas compris à quoi servait ce petit rebord près du hublot. Peut-être juste esthétique.

Dans le contexte de crise sanitaire, Air France met à disposition un kit sanitaire comprenant un masque et du gel hydroalcoolique.

Commençons par l’écran. Accueil original. Les principaux modules sont présents.

Mais voilà. Une fois qu’on va plus loin, la surbrillance…horrible. Je ne sais pas si on peut moduler et réduisant mais comme on peut voir sur l’écran, on se voit beaucoup dedans. Il est pleinement tactile.

Côté divertissements, pas de grandes nouveautés. Mais certains films méritent d’être revus car sympas.

Revenons sur les éléments autour du siège. Des commandes simples et bien placées pour transformer le siège en lit totalement plat.

Un espace de rangement assez généreux.

Avec un miroir pour vérifier que tout va bien avant de débarquer 🙂

En dessous, une prise électrique et USB à disposition. Emplacement plus que pratique.

Sur les côtés, une télécommande tactile. Simple également d’utilisation.

Commandes supplémentaires : la liseuse, lumière, appel personnel et positionnement du siège.

Côté pied l’ottoman suffit. En position lit, c’est convenable.

La trousse que je pensais hideuse est finalement très bien. Cette fois-ci je vais prendre en blanc.

Il est temps de prendre place 🙂

Et de fêter ça

Surtout fêter le 3A tant attendu après 2 tentatives.

Petite originalité, une ceinture à 3 points. Comme une ceinture de voiture…

…mais également sanglé à la taille.

Un coup d’œil sur mes voisins aux places centrales.

Ca y est. Nous sommes prêt au roulage. Le vol sera avec le F-GSQP.

Alignement piste.

Nous avons décollé avec beaucoup de retard, du coup, le menu est servi assez rapidement.

Mais avant on « pousse » pour faire apparaitre la tablette. PS : il y a une prise USB disponible.

Voici le menu

Les alcools disponibles

Très bon dans l’ensemble.

Je prendrai le poulet

Test wifi ok. L’occasion de voir que nous arriverons avec 1h de retard.

Chose étonnante, nous n’avons pas eu l’apéro. Du coup je me le suis préparé après ma courte sieste.

Plus que 3 heures de vol.

La géo vision est bonne.

Avant l’arrivée, la collation

C’est disons… « correct »

Nous arrivons presque de nuit. La cabine se pare des couleurs tricolores.

Vue sur Fort-de-France

Débarquement et la bienvenue à Fort-de-France Aimé Césaire.

Et le voilà sur le tarmac.

FDF => CDG

Il est temps de revenir. Le retour se fera en Economy mais comme je suis statut Gold, j’ai droit malgré tout au salon. Donc je vais en profiter.

Je ne connais pas ce salon. Il a été refait à neuf. A l’entrée : « France is in the Air ».

Il y a deux espaces distincts. A gauche de l’entrée

Et à droite.

Il y a le bar avec différents alcools : champagne, vin….etc. Les jus et l’eau sont au réfrigérateur.

Une petite collation donc avant le départ.

Couverts en bois.

On trinque avec Dubaï en toile de fonds 🙂

Les Sky Priority sont appelés. Il est temps d’embarquer. Ayant déjà voyagé dans cette nouvelle cabine, peu de surprises.

Aménagement en 3-4-3

Ecrans pleinement tactiles et hautement sur-brillants.

Cette fois, je vais occuper le 17J

Confortablement installé et un peu chanceux, car il n’y aura personne dans le siège du milieu.

La notice de sécurité.

Notre avion est prêt au décollage. Il s’agit du FGSQS. C’est donc le 5e avion réaménagé sur lequel je vole.

Rapidement après le décollage, le repas est servi. Pour moi ça sera le classique poulet.

Avec un peu de champagne et de vin pour accompagner le tout.

Paris se rapproche…

Avant l’arrivée, un panier repas est donné.

Le contenu

Nous voilà arrivés à destination. Il est temps de quitter l’avion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *