Malaisie – Melaka (2019)

Melaka, Malacca…bien des noms pour désigner cette ville malaisienne ancien comptoir portugais.

Elle se situe à 2h de bus de Kuala Lumpur. Pour s’y rendre, on doit aller à la gare centrale de bus :  Teminal Bersepau Selatan ou (TBS).

C’est une gare moderne avec des guichets. On se croirait presque dans une infrastructure aéroportuaire.

Des guichets avec de nombreuses possibilités horaires.

L’embarquement se fera porte 10.

Le bus est là, départ à l’heure.

Tout au long du trajet en autoroute, c’est un paysage assez similaire : des palmiers. La Malaisie en effet est un gros producteur mondial.

Arrivé à la gare centrale de Melaka, il faut soit prendre un bus ou un taxi pour arriver en centre ville. Comptez 20 MYR.

La ville est considérée comme héritage mondial par l’UNESCO (Melaka ou Malacca).

Nous voilà donc au coeur de la ville, disons la partie très touristique : Stadhuys.

On y trouve quelques monuments symboliques comme l’église du Christ d’un rose…flashy.

Il existe des vélos très « particuliers » et bruyants (sono à fond) pour vous faire découvrir la ville.

Autour de cette église, une fontaine et une horloge.

Le kilomètre 0 (ou miles 0) est indiqué ici et la distance séparant d’autres villes dans le monde.

La ville est bordée par la Malacca River. On peut y faire des croisières.

Ou simplement une balade le long.

Les bords ont été aménagés en conséquence

Et la balade est agréable.

On trouve du street art.

La ville se veut multi- confessionnelle. On trouve aussi bien des églises, des temples que des mosquées.

Sur une colline, l’église de la mère de Dieu.

Du moins ce qu’il en reste.

Eglise St François-Xavier

Le temple Chen Hoon teng

Kampung Kling mosquée

Il y a aussi la mosquée sur l’eau que je n’ai pas pu voir. En effet les taxis essayaient de me pigeonner pour y aller. Du coup je mets une photo (du routard.com) pour montrer à quoi elle ressemble.

Un incontournable de mes voyages : Hard Rock Café.

L’entrée de la rue commerçante

Comme la ville était un ancien port portugais, on trouve des pastéis de Nata (que je n’ai pas goûté). Je ne saurai dire si c’était bon ou pas.

Les bâtiments sont souvent originaux.

On pose devant un culturiste célèbre 🙂


EN RÉSUMÉ : La ville est sympa le temps d’une escale. Le centre très touristique se visite vite. A ajouter lors d’un séjour en Malaisie et notamment en allant à Kuala Lumpur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *