Malaisie – Kuala Lumpur (2019)

Me voilà à Kuala Lumpur ou « KL » pour les intimes 🙂

Pour circuler dans cette mégalopole, il existe le taxi, mais surtout le métro. Plusieurs lignes desservent du nord au sud est ouest avec des points névralgiques comme KL Central ou BTS.

Pour y accéder, le mieux est de prendre une carte rechargeable au guichet

Il y a des métros aériens.

Comme ici à Bukit Nanas

Mais la majorité est sous terre. L’accès au métro se fait par des portiques assez classiques.

Une fois dans le métro (ici la ligne qui dessert KLCC)

on découvre des plateformes fermées avec rames sans chauffeur.

Des stations propres.

Propres car beaucoup de restrictions.

Mais revenons sur ce qui attire le plus dans cette ville : les tours PETRONAS.

Elle furent un temps (avant d’être détrônées par Dubai), les tours les plus hautes du monde.

L’architecture des tours est belle et harmonieuse, de jour…

Comme de nuit.

Autre perspective avec le parc attenant

Une oasis de fraîcheur pour ceux qui veulent échapper au bruit et à la chaleur. Il y a des lacs et piscines pour les familles.

Les tours abritent sous elles un centre commercial KLCC (ainsi que la station de métro). Dans ce centre commercial sur plusieurs niveaux, on y trouve essentiellement des boutiques de luxe.

Non loin des tours Petronas, d’autres tours jumelles, elles aussi originales et végétalisées.

A Kuala Lumpur, il y a énormément de gratte-ciels. Le plus haut ici un peu esseulé.

En concurrence verticale, il y a aussi la tour panoramique.

Kuala Lumpur est une place financière de l’Asie du Sud-Est. De nombreuses banques sont présentes.

C’est une ville monde qui a aussi son fléau : les trottinettes 🙂

L’autre attrait touristique est Batu Caves. On peut y aller en métro pour une somme modique, mais les horaires ne sont pas top surtout le week end. Le mieux est de prendre un taxi (27 MYR).

Voilà mon taxi qui est avancé 🙂

Après 20 minutes, me voilà à Batu Caves.

Avant d’atteindre la grotte, sur l’esplanade se trouve une immense statue or d’une divinité avec à gauche un temple coloré. Pour se rendre à la grotte, il faut gravir une centaine de marches. Elles ont été également repeintes.

Vue depuis l’entrée de la grotte.

La grotte a été aménagée et on y trouve d’autres temples et des singes.

Kuala Lumpur c’est aussi le Central Market

C’est un bazar fermé. On y trouve de tout.

On trouve aussi ces petites cases-restaurants en bord de route. Assez typique.

La nourriture est variée en Malaisie de part son côté multi-culturel.

Le Quartier chinois mérite le détour. On y trouve des façades qui rappellent des bâtiments coloniaux.

Il est très animé.

On trouve de tout

Il est agréable de se poser sur le trottoir et de déguster un bon plat.

Autre point clé (pour moi), l’incontournable de mes vacances : le Hard Rock Café 🙂

Il est temps de quitter la ville par le KLIA Ekspres (Train express) pour se rendre à l’aéroport.

Des départs réguliers.

On nous indique que c’est le train le plus rapide d’Asie du Sud -Est.

33 minutes pour 55 MYR

Il est tellement rapide qu’on y a collé la photo d’un guépard (animal le plus rapide)

Le train dessert KLIA et KLIA2 (plus réservé Air Asia)

Il est confortable et spacieux.


EN RÉSUMÉ : Kuala Lumpur est une ville sympathique. On y vient aps pour une semaine car finalement peut de choses à voir.

Les tours Petronas sont vraiment belles et sortent cette ville de l’anonymat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *