Qatar (2019)

Le Qatar et notamment Doha est une escale. La possibilité offerte par le Qatar pour découvrir la ville.

J’en profite donc lors de mon voyage vers la Malaisie.

Normalement il y a un tour organisé pour découvrir la ville. Visiblement à l’intérieur de l’aéroport mais oups…pas vu ni trouvé et me voilà dehors.

Seule possibilité pour tuer le temps (13 heures d’attente)? prendre un bus. 

Le mieux est une carte 24h déplacement illimité pour 20 QAR

Le bus 777 fait une boucle vers les sites principaux. C’est un bus énorme pour peu de passagers. Nous étions 3 touristes.

Il y a aussi le Doha bus, mais vu croisé.

Doha n’est pas très grande.

Sur la route, à vrai dire…peu de monde. Normal il fait 43 degrés.

Doha joue dans l’excentricité des bâtiments.

Doha à cette période, et cette chaleur à…9h du matin, ce sont des tours et des rues désertes.

Un ensemble de tours.

Petite halte et visite d’un centre commercial…vide également, mais il fait frais.

Je découvre un supermarché à l’intérieur : Carrefour avec un autre logo.

Doha comme beaucoup de pays du golfe a sa « corniche ». Un longue promenade longeant le bord de mer.

On y trouve the Pearl Monument rappelant l’histoire du pays liée à la culture de la perle.

Depuis la corniche, on aperçoit les gratte-ciels avec devant les bateaux traditionnels.

Monument emblématique et symbole du pays, le musée d’art islamique.

L’architecture est sublime. Pour moi une réussite.

La perspective avec les tours en arrière-plan ajoute un effet intéressant.

Une allée de palmiers pour atteindre le monument.

Depuis la Corniche, on peut rejoindre le souk Waqif

mais il est peu facile de traverser, un tunnel a donc été crée.

Pour que le transit soit plus facile, du marbre et la clim 🙂

Une jolie place devant le souk.

Un puits pour donner l’illusion de l’ancien.

Dans le souk, des épices

rien de bien transcendant.

On a l’impression d’être dans un souk pour touriste.

Non loin de là, une mosquée moderne plutôt réussie.

Le portrait de l’Emir est omniprésent.

De retour vers l’aéroport je constate qu’il y a une aérogare privée, dédiée à la famille de l’Emir.

Aérogare avec une architecture audacieuse.


EN RÉSUMÉ : L’escale à Doha fut intéressante pour découvrir…mais honnêtement, on ne s’éternise pas. Pas grand chose à faire et les Qatari ne sont pas les plus accueillants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *