IBERIA (ORY / MAD / UIO)

En route pour l’Equateur. Le trajet  vers Quito se fera avec Iberia (via Madrid).

Le Paris – Madrid se fait en A320

Configuration 3-3

Espace pour les jambes correct.

Chose étonnante, la restauration à bord est payante.

Arrivée à Madrid. Aéroport peu pratique et friendly. On s’y perd vite avec des panneaux pas toujours évidents. Si votre escale est courte, évitez de perdre du temps. Vous pourriez rater votre vol.

Direction Quito. Le vol sera en A340.

Plus précisément en Airbus A340-600

A l’intérieur, cabine rétrofitée.

Cabine configurée 2-4-2

Ecran tactile, les fonctions lumière, appel incluses avec l’écran. Il y a une prise USB.

L’écran est plutôt fluide

Niveau divertissements, le choix est suffisant pour passer les 11h de vol

Indication du temps de vol restant

Possibilité de se connecter en wifi (payant)

Les démonstrations de sécurité se font en vidéo.

Concernant le repas à bord. Choix de deux plats mais en fait, moi je n’avais plus le choix, ça sera des pâtes. C’est un repas « correct ».

Chose surprenante les pains supplémentaires sont posés au dessus de la cloison.

Au cours du vol, une mini collation

Avant l’arrivée à Quito, un sandwich est offert dans une boite. Sorte de lunch box.

Au retour, même Airbus A340 – 600

Le repas est également ici « correct ».

Nous sommes partis avec 1h de retard et proche de l’arrivée on découvre une carte assez bizarre indiquant 2 routes différentes.


EN RÉSUMÉ : C’est la 2e fois que je prends IBERIA en long courrier. La 1è fois c’était pour Rio de Janeiro et j’avais gardé un souvenir mitigé.

Rien à dire sur la configuration de l’appareil, les sièges ou le confort. Tout est correct.

En revanche, on ne peut pas en dire de même de la qualité de service. Le personnel n’est pas du tout aimable, peine à parler l’anglais. Pas souriant. On dirait même une torture pour certains. Mon écran s’est figé. J’ai appelé pour réinitialiser. Personne n’est venu. Au bout de 30 minutes, je me suis levé.

La propreté des sanitaires laisse à désirer.

Je ne vais pas souligner le manque de classe en total décalage avec les compagnies du golfe voire Air France.

De mon propre choix, c’est une compagnie que j’éviterais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *