Guadeloupe (2018)

Passage annuel dans mon île. J’ai décidé de la redécouvrir en vision « touriste ».

Direction les Saintes. Je n’y avais pas été depuis  2007.

Le départ se fera depuis Trois-Rivières. La navette est prête.

Au alentours, les bateaux de pêcheurs.

Il est temps de mettre le cap sur Terre de Haut. La mer est quelque peu agitée et des radeaux de sargasses un peu partout dans la mer.

J’avais oublié comment cette traversée de 30 minutes était magique. Notamment à l’approche des îles

Et puis même sur le ponton, une merveille.

Pas d’erreur, on est bien à Terre de Haut

Avec ses rues étroites et maisons colorées.

L’île est assez petite et se visite aisément à pied (je conseille pour profiter pleinement de la beauté des paysages). On peut louer des scooters. Maintenant on peut aussi louer des voiturettes de golf.

Direction le fort. Une petite marche qui vaut le détour. On a la vue sur l’une de plus belles baies au monde.

A continuation, le fort. L’entrée est payante, un petit musée.

On a une vue à 360°.

Direction un autre emblème : le pain de sucre

On distingue le sud de la Guadeloupe en face.

La petite plage est très prisée.

Après ces kilomètres dans les jambes, il est temps de se sustenter. 

Autre lieu, autre cadre : Saint François et sa fameuse attraction : la douche.

Pour être honnête je ne connaissais pas du tout ce lieu et pourtant je suis passé au moins chaque année à proximité.

Au détour d’un sentier, nous voilà devant le site. Ambiance plutôt calme.

Et puis soudain…la mer crache un jet d’eau. C’est fantastique.

Il est temps d’essayer. Le calme, on attend la vague

Puis elle arrive

Et me voilà pris dans le tourbillon

La douche fût bonne 🙂

Chaque année, je ne peux m’empêcher d’immortaliser l’îlet du Gosier. Une merveille à mes yeux.

Visite maintenant du Jardin botanique à Deshaies.

On y trouve des arbres

Des poissons colorés

Des flamands roses

Des aras colorés

Une cascade sublime dans un lieu qui ne l’est pas moins.

On y apprend beaucoup de choses sur le développement de l’île.

La Guadeloupe se sont aussi pour moi ses douceurs : sinobol et sorbet coco.

Le bonheur des plages de sable noir et du soleil.

La Guadeloupe ce sont aussi ses rhums. Visite de celle de Bologne pour des achats.

Un rapide récapitulatif des meilleurs de l’île

   

Autre douceur souvent rare, les malakas. Un fruit gorgé d’eau. Un bonheur

 

Rien n’en plus sublime qu’un coucher de soleil et spécialement en Guadeloupe.


EN RÉSUMÉ : Encore une fois ravi de revenir dans mon île et apprécier sa beauté. Hâte de revenir et découvrir ses trésors cachés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *