Madagascar – Antananarivo (2018)

Madagascar et surtout Antananarivo, fût une escale enchantée.

Je n’ai pas eu le temps de découvrir réellement le pays car en escale pour 48 heures.

Malgré cette courte escale, j’ai eu une vision (non définitive) de la capitale et des environs.

Tout d’abord la capitale est surprenante. Un peu chaotique, un peu bruyante, un peu poussiéreuse, mais pleine de vie.

Une ville un peu dense avec des églises ça et là.

Ca et là, des vendeurs à la sauvette proposent leurs articles.

Des transports en commun avec un aide porte ouverte 🙂

Des petites échoppes.

La ville se décompose en deux parties : la partie basse et la partie haute.

Dans la partie basse, un élément des plus agréables et inédit : un lac

La ville articulée tout autour de ce lac.

Pour rendre l’expérience agréable, une digue a été construite.

Au bout de la digue, un monument qui rend hommage aux malgaches morts pour la France.

Le mémorial est complété par un statue sur un promontoire surélevé.

Depuis lequel on a une vue à 360 degrés.

Depuis la partie haute, on a une vue d’ensemble de la ville des plus agréables

Un des monuments intrigants : le palais de la reine visible depuis la partie basse.

En arrivant à proximité, les locaux déconseillent car disent qu’il n’y a rien à voir et que c’est une arnaque.

Direction un jardin botanique et animalier. Mais avant d’y arriver, on change radicalement de paysage avec des rizières.

Me voilà au jardin botanique et animalier.

On est en juin et pas la saison des pluies. Les plantes et le jardin ne sont pas forcément des plus verts. Mais qu’importe, cela change de la ville et les jardins ont cette magie d’être apaisants.

Symbole de Madagascar, l’arbre du voyageur est splendide. Je devrais peut-être le prendre comme symbole.

Dans ce parc, il y a une rivière couleur ocre, due à la teneur en fer de la terre qu’elle traverse.

Cette rivière tient aussi de barrière naturelle pour les lémuriens qui ne sont pas à l’aise pour nager.

Voilà donc ma rencontre avec les lémuriens autre symbole de Madagascar.

Il y a ceux qui se laissent un peu approcher

Ceux qui s’accrochent

 

Ceux qui préfèrent la fraîcheur des bambous.

Certains qui posent pour la caméra.

Ou celui qui joue la star en posant

Mais le meilleur car dans l’inconscient collectif depuis le dessin animé Madagascar :

Un endroit incontournable pour ceux qui veulent des produits artisanaux : le marché de la Digue. Sur environ 1km dans ces petites baraques (numérotées). Je ne sais pas si les produits sont réellement fabriqués sur place, mais il y a de belles choses.

Proche de là, un lac qui sert un peu à tout : laverie, abreuvoir pour animaux.

Une image forte pour terminer cette escale, un coucher de soleil derrière les montagnes.


EN RÉSUMÉ : Cette courte escale a été intéressante pour avoir un avant de cette île immense avec beaucoup à voir.

Volontairement, j’ai évité de filmer ou prendre les gens en photo. La misère règne et il était hors de question pour moi de montrer cela. En revanche, les gens font preuve de résilience, la vie est animée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *